Pourquoi ce collectif ?

L’égalité entre les femmes et les hommes est un combat structurant des organisations de jeunesse progressistes que nous sommes. Parce que l’égalité femmes-hommes est conditionnée à une sexualité libérée des lois du marché et de la domination masculine, nous avons pris position pour l’abolition de la prostitution depuis plusieurs années.

En décembre 2013, nous nous sommes regroupé-e-s au sein du collectif « les jeunes pour l’abolition de la prostitution ». A la veille de l’examen de la proposition de loi renforçant la lutte contre le sytème prostitutionnel, nous avons lancé l’Appel des 1000 «jeunes pour l’abolition publié sur Liberation.fr et organisé 14 conférences dans le cadre d’un Tour de France de l’abolition.

Le 4 décembre 2013, la proposition de loi a été adoptée en 1ère lecture à l’Assemblée nationale. Elle permet :
– de renforcer la lutte contre les réseaux de prostitution
– de responsabiliser les clients complices du système prostitutionnel en les pénalisant
– de supprimer le délit de racolage passif, qui fait des prostitué-e-s des coupables
– des moyens pour aider les victimes à sortir de l’engrenage de la prostitution.

Les sénateurs ont examiné ce texte 16 mois plus tard pour, au final, un vote absurde : ils ont rétabli le délit de racolage et supprimé la pénalisation des clients. Les débats des 30 et 31 mars ont été l’occasion de faire tomber les masques : ceux qui protègent les clients n’ont que faire des personnes prostituées.

Aujourd’hui, il est temps de conclure ! Le texte est examiné en 2ème lecture à l’Assemblée nationale le 12 juin. Fort-e-s de la conviction que le futur n’est pas une fatalité mais bien ce que nous allons en faire, nous demandons aux député-e-s de redonner toute son ambition au texte de loi initial, et même de le renforcer en terme de moyens pour la réinsertion et la protection des victimes, et en particulier des personnes étrangères.

Conférences, diffusions de tracts, interpellation des député-e-s et pédagogie auprès du grand public…notre mobilisation est sans faille : jeunes et féministes, nous défendons l’abolition de la prostitution ! Participez !